Événements LHAC

Événements LHAC


Séminaires, colloques, congrés et journées d'étude :
 
2020 :
 
Séminaire doctoral LHAC:  

Pour cette année 2019-2020, le séminaire doctoral du LHAC sera entièrement dédié aux travaux universitaires des membres et des doctorants de l'équipe.

Les interventions mettront l'accent sur les principaux questionnements soulevés par ces travaux. Les séances sont ouvertes aux publics enseignants et étudiants de l'école et de l'UL.

2019 :

Séminaire doctoral LHAC:  
- LUSSAULT Michel, «  Les « hypers-lieux » : les nouveaux espaces de la mondialisation », le 4 mars 2019 à 17h30, salle A 1014 du Campus Lettres de Nancy.
- BERNARD Yves-Michel, Michel Marot, « Une parenthèse tropicale », le 18 mars 2019 à 18h, Amphithéâtre du site Boffrand de l'ENSA-Nancy.

Séminaire : Histoire de l'enseignement de l'architecture au XXe siècle (HEnsA20), ENSA-Rouen, les 23 et 24 mai 2019 à l'ENSA-Normandie.

Rencontres interdisciplinaires Mutations : Humains, non-humains et crise environnementale : pour des architectures et des territoires du vivant, deuxième édition les 18 et 19 novembre 2019 à l'ENSA-Nancy, site Boffrand.

Colloque : Construire en composite pour l'architecture, quelle actualité aujourd'hui ? 23 novembre 2017 à l'ENSA-Nancy, site Boffrand.

 

2018 :
 
Journée d'étude : Unesco Patrimoine mondial, l'inscription sur la liste du patrimoine mondial : quelles connaissances scientifiques et compétences professionnelles afin d'oeuvre au repérage, au projet et à la gestion des biens patrimoniaux ? 17 mai 2018, Site Boffrand de l'école d'architecte de Nancy. Une journée organisée par le LHAC, comité d'organisation composé de Joseph Abram, Lorenzo Diez et Pierre Maurer.
en savoir +

Rencontres : THILLEUL Karine, HUSSON Aurélie et ABRAM Joseph (commissariat, direction), "Architecture et urbanisme de la seconde Reconstruction en France : protéger, valoriser, intervenir. Actualité et avenir d'un patrimoine méconnu." Rencontres de Saint-Dié-des-Vosges, en lien avec l'exposition au musée Pierre-Noël, La seconde reconstruction de la ville de Saint-Dié-des-Vosges : débats urbains, patrimoine humain. Les 22, 23 et 24 mai 2018.

Journée d'étude : Bois et architecture, les usages du matériau bois dans la construction : perspectives historiques. Jeudi 31 mai 2018, à l'amphithéâtre du Muséum-Aquarium de Nancy (34 rue Sainte-Catherine), organisé par la Chaire partenariale d'enseignement et de recherche en architecture – Architecture et Construction bois : du patrimoine au numérique.


 
Conférences :
 
2020 :
 
CURIEN Emeline, « Pensées constructives : architecture suisse et alémanique, 1980-2000 », conférence du 12 février 2020 à 18h30, Auditoire V. Bourgeois – ULB, Faculté d'Architecture La Chambre Horta, Ixellles (Belgique).

2019 :

GREGORCIC Mirjana & MAURER Pierre : "les « profs » de la 2e génération de l'école d'archi de Nancy : influences, parcours et pratiques (années 1970-2010)", [en lien avec l'exposition du 18 décembre 2019 au 14 février 2020 à l'ENSA-Nancy] au séminaire HEnsA20, Rouen, 23 et 24 mai 2019.

2018 :

THILLEUL Karine, « La seconde reconstruction dans le département des Vosges », conférence du 21 mars 2018, Musée Pierre-Noël à Saint-Dié-des-Vosges.

BRADEL Vincent, "Le projet de Le Corbusier pour Saint-Dié-des-Vosges", conférence du 5 avril 2018, Musée Pierre-Noël à Saint-Dié-des-Vosges.

BERGER Jade, "Entre modernité et tradition, le musée de Saint-Dié-des-Vosges par Aldo Travaglini", conférence du 17 avril 2018, Musée Pierre-Noël à Saint-Dié-des-Vosges.

HUSSON Aurélie, "Les bâtiments emblématiques de la Reconstruction", conférence du 17 mai, Musée Pierre-Noël à Saint-Dié-des-Vosges.
 
Expositions :

2020 :
 
Exposition : les « profs » de la 2e génération de l'école d'archi de Nancy : mais qui sont-ils ? Du 18 décembre 2019 au 14 février 2020 sur le site de l'École d'Architecture de Nancy avenue Boffrand. Vernissage le 18 décembre à 18h.

2019 :


-

2018 :

Exposition : La seconde reconstruction à Saint-Dié-des-Vosges, débats urbains, patrimoine humain, du 03 février 2018 (vernissage à 17h) au 27 mai 2018, au musée Pierre-Noël, place Georges-Trimouille à Saint-Dié-des-Vosges. Sur les oeuvres de Jacques André et Le Corbusier. En partenariat avec l'ENSA-Nancy et la Ville de Saint-Dié-des-Vosges.

Exposition : Jacques-François Blondel, architecte des Lumières à Metz, du 12 avril au 13 juillet 2018, Galerie de l'Arsenal de la Cité musicale de Metz. Partenariat entre la ville de Metz, l'ENSA-Nancy, et le soutien de la Cité de l'architecture et du patrimoine.

Exposition : Architectures aux origines de l'Europe 1945-1965 du 29 septembre au 30 décembre 2018, Ancienne Ambassade de France, Hohenzollernstrasse 60 Sarrebruck, DE.
 

Participation des chercheurs à des publications, prix, et intervenants extérieurs :

2020 :

-

2019 :

 
HYPPOLITE Pierre, « Architecture, littérature et espace : réaction, médiation, interaction », conférence du 6 mai 2019 à 17h, salle 0,04 site Boffrand de l'ENSA-Nancy.

GARNIER Tony, l'Architecte et l'Artiste, avec la participation de COLEY Catherine & MAURER Pierre, à l'occasion de l'exposition : Le Maire et l'Architecte et Tony Garnier, du 16 octobre 2019 au 21 mars 2020, Archives municipales de Lyon.

PIERRON Lucile, « L'inventaire, un outil d'évaluation patrimoniale ? », in Transversale, histoire : architecture, paysage, urbain, Construire une nouvelle histoire de l'architecture ? Numéro 4, décembre 2019, p. 41.

2018 :
 
MARSEILLE Gilles, "L'École d'architecture de Nancy (Livio Vacchini, 1992-1996). Concret-isation d'une passion tessinoise" in LAMBERT Guy et MARANTZ Eleonore (dir.), Les écoles d'architecture en France depuis 1950, Architectures manifestes, Genève, Éditions MétisPresses, 2018.
  
Soutenances de thèses :

2019 :

PIERRON Lucile, Architectures religieuses en Lorraine durant les Trente Glorieuses : trois décennies d'expérimentations à l'épreuve de la modernité, soutenance de thèse de doctorant d'histoire de l'architecture, dirigé par M. Paolo AMALDI et Mme Catherine BRUANT.

2018 :
 
MAURER Pierre, Architectures et aménagement urbain à Metz (1947-1970), soutenance de thèse de doctorat d'histoire de l'architecture, dirigé par H. Vacher et A.-M. Châtelet, 4 juin 2018 à 14h, amphithéâtre du site Boffrand de l'ENSA-Nancy.

BRADEL Vincent, Nancy, 1913, un rêve de cité moderne. L'esquisse d'un plan d'extension aux premiers temps de l'urbanisme, Soutenance de thèse de doctorat en architecture, dirigé par Jean-Lucien Bonillo, 28 septembre 2018 à 14h, salle des enseignants à ENSA-Marseille.

 

Actualité Recherche

Architecture de la Seconde Reconstruction // Valorisation et évolution

du 18 septembre au 16 octobre 2021

Parc naturel régional des Ballons des Vosges & Saint-Dié-des-Vosges

Architecture de la Seconde Reconstruction // Valorisation et évolution


 
Aurélie Husson, Jade Berger, Hugo Steinmetz, Adrien Marchand et  Emma Schwarb participeront au programme de sensibilisation à l'architecture de la Seconde reconstruction proposé par le Parc naturel régional des Ballons des Vosges et la Communauté d'Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges. Ce programme s'inscrit dans la continuité du partenariat engagé en 2018.
 
Cet évènement aura lieu du 18 septembre et le 16 octobre 2021, dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine et des Journées de l'Architecture, avec un riche programme d'animation (opérations de réhabilitation de bâtiments et ou d'espaces publics réalisées, en cours ou en devenir : visites urbaines, découverte de bâtiments publics et privés, témoignages d'élus; de professionnels, de techniciens et d'usagers ; expositions ; concert et temps conviviaux)

Ce projet est mené en collaboration avec les Communes de Corcieux, Gérardmer, le Valtin, Saint-Léonard, Saulcy-sur-Meurthe et Jeanménil, l'association de la chapelle Notre-Dame des Caumes, avec le soutien technique du Conseil de l'Architecture, de l'Urbanisme et de l'Environnement des Vosges, du Service Inventaire et Patrimoines de la Région Grand Est et du soutien financier de la DREAL Grand Est, de la Communauté d'Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges et de l'association Vosges Architecture Moderne.

Programme de l'évènement

Invitation

Actualité Recherche

Colloque / Profession ? Architectes

programme et inscription

Laboratoires : LHAC / AMUP / 2L2S

Colloque / Profession ? Architectes

Les laboratoires LHAC (ENSA-Nancy), AMUP (ENSA-Strasbourg et INSA département Architecture Strasbourg) et 2L2S (Université de Lorraine) co-organisent le projet « Profession ? Architectes ». Il a pour objet d'analyser dans une perspective interdisciplinaire les pratiques des architectes en interrogeant leurs relations interprofessionnelles, « intraprofessionnelles » et pédagogiques. 



 


 


 

En savoir + et programme complet en cliquant ici

Actualité LHAC

Communication Adrien Marchand - Colloque Jeunes Chercheurs

« Faute(s) de goût : esthétique, éthique et politique »

24-25 mai 2022 – Université Toulouse-Jean Jaurès

Communication Adrien Marchand - Colloque Jeunes Chercheurs


Adrien Marchand, doctorant au Laboratoire d'Histoire d'Architecture Contemporaine, participe au colloque des jeunes chercheurs, organisé par le Laboratoire Patrimoine Littérature Histoire de l'Université de Toulouse Jean Jaurès, sur le thème "Faute(s) de goût : esthétique, éthique et politique".

Il intervient le mercredi 25 mai 2022, à 13h50 sur le sujet suivant "La faute de l'architecte : le bon goût, le devoir et le public."

Le colloque est diffusé en visioconférence.

Lien Zoom

ID de réunion : 920 3615 1974

Code secret : 580911


Lien Skype Entreprise

 

Télécharger la proposition de communication

Télécharger le programme du colloque

Adrien Marchand est Architecte Diplômé d'État, doctorant en architecture sous la direction de Catherine Deschamps au Laboratoire d'Histoire de l'Architecture Contemporaine (EA 7490) et enseignant à l'École Nationale Supérieure d'Architecture de Nancy. Ses travaux portent sur les applications des outils
issus de la philosophie de l'art à l'analyse de la valeur architecturale.

Résumé :
L'architecture met en tension deux acteurs principaux lorsqu'il s'agit d'en juger les objets. D'un côté, les architectes eux-mêmes participent d'une longue tradition critique dans laquelle les canons classiques, puis les doctrines modernes ont joué le rôle de régulateurs du bon goût à suivre. De l'autre, le public de l'architecture (Segaud 1988, 2000) est depuis peu reconnu comme légitime dans le jugement de son cadre de vie (Eleb 2005).

Parce qu'il conçoit justement l'environnement construit dans lequel se déploient la majorité des activités humaines, l'architecte a la charge de réussir le projet de cette construction. De fait, un manquement à livrer des objets idoines aux usages prévus dans la commande apparaîtra sans doute comme une faute. Le devoir d'offrir aux usagers une beauté accessible (Illies, Ray 2016) par le biais des objets construits s'impose à l'architecte ; le manquement à ce devoir constitue une faute morale. À l'inverse, une faute plus subtile consiste à offrir au public architectural ce qu'il attend, indépendamment de ce que le bon goût aurait dicté. On peut ainsi satisfaire le goût du public tout en échouant à poursuivre la tradition constructive, à répondre aux enjeux les plus contemporains ou à sensibiliser le grand public à l'architecture de son temps. Donner à l'oeuvre construite une forme inadéquate, pour de mauvaises raisons (Beardsley 1958), apparaît cette fois comme une faute de goût proprement esthétique.

Nous défendrons cette apparente contradiction : la faute selon laquelle l'architecte contrevient au goût du public est morale, tandis que celle selon laquelle il accepte de contrevenir à son propre jugement est réellement esthétique. Le devoir de l'architecte est donc avant tout autonome, au sens où il suit d'abord la règle d'un jugement qui, s'il se veut universel (Kant 1790), doit parfois s'extraire de la contingence de celui de ses contemporains.

Actualité LHAC

Conférence Emeline curien

mardi 31 mai 2022 - 17h - ENSA - amphi rouge

Conférence Emeline curien

Emeline CURIEN
Enseignante à l'ENSA Nancy, chercheuse au Laboratoire d'Histoire de l'Architecture Contemporaine (LHAC).

Conférence organsiée dans le cadre de la Chaire partenariale « Ressources / Transitions / Innovations ».

mardi 31 mai 2022 - 17h - ENSA - amphi rouge


Actualité Recherche

EN QUÊTE D'HABILITATION

La diversité des usages de l'HMONP par les architectes diplômé.e.s d'Etat »

MAR. 19 OCT. / 18H15 Élise MACAIRE, Minna NORDSTROM, Fabien REIX

EN QUÊTE D'HABILITATION

« EN QUÊTE D'HABILITATION
La diversité des usages de l'HMONP par les architectes diplômé.e.s d'Etat »
 
Élise MACAIRE, Minna NORDSTROM, Fabien REIX


MAR. 19 OCTOBRE 2021 / 18H15. Amphithéâtre A. ENSA Nancy.
Diffusée sur Microsoft Teams, via ce lien : Cliquez ici.

Dans le cadre du colloque « Profession ? Architectes »
En partenariat avec le laboratoire AMUP de l'ENSA Strasbourg et le laboratoire 2L2S de l'Université de Lorraine.

Résumé :

Cette conférence porte sur la mise en situation professionnelle (MSP) de la formation à l'HMONP (l'habilitation à exercer la maîtrise d'oeuvre en nom propre) et s'appuie sur une grande enquête rassemblant des données tant quantitatives que qualitatives sur une promotion entière d'architectes diplômé.e.s d'État (ADE) en France. Portée par l'ENSAPLV en partenariat avec d'autres écoles d'architecture à travers des collaborations entre laboratoires de recherche et le groupe des responsables de formation à l'HMONP, cette recherche nous donne à voir une radiographie du monde des diplômé.e.s de ces dernières années : les postes qu'ils occupent, leurs aspirations professionnelles, leurs professionnalités en construction, leurs représentations de la profession d'architecte et la manière dont ils envisagent son devenir. Cette conférence reviendra sur la diversité des profils d'ADE qui suivent la formation, qu'ils aient un projet d'exercice de la maîtrise d'oeuvre en nom propre imminent, en maturation ou à long terme, ou qu'ils ne souhaitent pas exercer en nom propre ou ne savent pas encore s'ils vont le faire.
 

Intervenants :

Elise Macaire est maître de conférences en sciences humaines et sociales à l'École nationale supérieure d'architecture Paris-La Villette. Elle est membre du LET-LAVUE et coresponsable du Ramau (Réseau Activités et Métiers de l'Architecture et de l'Urbanisme). Ses travaux portent sur le renouvellement des pratiques dans le champ de l'architecture, la profession d'architecte, les métiers et la démocratisation de l'architecture.


 

Minna Nordström est maître de conférences dans le champ Ville et Territoire à l'École nationale supérieure d'architecture Paris-La Villette. Elle est membre du LET-LAVUE et responsable de la formation à l'HMONP à l'ENSAPLV. Ses recherches portent sur la profession d'architecte et leur formation, et sur la modification des pratiques professionnelles dans le contexte des Appels à projet dits Innovants.

 

Fabien Reix est maître de conférences associé en sociologie à l'École nationale supérieure d'architecture et de paysage de Bordeaux et membre du laboratoire PAVE, associé au Centre Émile Durkheim (UMR 5116). Ses recherches portent sur la sociologie urbaine, la sociologie économique, l'entrepreneuriat et les méthodes visuelles. Il est aussi corédacteur en chef de la Revue Française des Méthodes Visuelles.



Télécharger l'affiche en pdf.

Page du programme du colloque « Profession ? Architectes »


Actualité LHAC

Guide d’architecture Verviers, Spa, Ostbelgien

Direction scientifique Emeline Curien / Norbert Nelles

Présentation publique à Eupen (B) // JEU. 2 JUIN

Guide d’architecture Verviers, Spa, Ostbelgien



Le guide d'architecture moderne et contemporaine Verviers, Spa, Ostbelgien, Pays de Herve & Vallée de l'Amblève – 1868-2022  paraît dans une collection éditée par la Cellule architecture de la Fédération Wallonie-Bruxelles dont l'objectif est d'éclairer près d'un siècle et demi d'architecture moderne et contemporaine en Wallonie.
Emeline Curien, architecte de formation, docteure en histoire de l'art, enseignante à l'école d'architecture de Nancy et chercheure au LHAC a assuré la codirection de l'ouvrage avec Norbert Nelles, architecte, professeur et ex-doyen de la Faculté d'Architecture de l'Université de Liège. Marc Wendelski signe la photorgraphie.

Ce nouveau guide résulte du partenariat scientifique entre la Faculté d'architecture de l'ULiège et le LHAC de l'école d'architecture de Nancy. Une présentation publique du livre est programmée jeudi 2 juin 2022 à 19h au Centre culturel Alter Schlachthof d'Eupen en Belgique.
Participer en cliquant ici

Les précédents volumes ont pour sujets Liège, Mons & Coeur du Hainaut, Tournai & Wallonie picarde,  Charleroi Métropole et Namur & Luxembourg provinces.
Les précédents ouvrages

Actualité LHAC

Séminaire LHAC avec Nina Mansion Prud'homme

24 février 2022

L'histoire et l'historiographie des archives d'architectes en France

Séminaire LHAC avec Nina Mansion Prud'homme

Séminaire du LHAC 2021/2022

Nina Mansion Prud'Homme (maître de conférences en Histoire et Cultures Architecturales à l'ENSA-Toulouse) interviendra en distanciel le jeudi 24 février prochain de 16h à 18h dans le cadre du séminaire du LHAC, et des 2 séances organisées par les chercheurs de l'axe 1 sur le thème " Recherche et archives d'architecture ". 
Intitulée " L'histoire et l'historiographie des archives d'architectes en France ", l'intervention de Nina Mansion s'inscrit dans la continuité des recherches qu'elle a menées pour sa thèse de doctorat, recherche qui a reçu le prix Valois : 
Pour plus d'informations sur sa recherche doctorale : http://www.theses.fr/2019BOR30056

Lien Teams pour assister à son intervention

Actualité LHAC

Soutenance de thèse : Regina-Da Luz Campinho

14 février 2022 / 15h30

Universidade Coimbra Diffusée en direct​​​​​​​

Soutenance de thèse : Regina-Da Luz Campinho

Soutenance de thèse

Regina Da Luz Ferreira Da Silva Campinho

Doctorante au laboratoire LHAC de l'école nationale supérieure d'architecture de Nancy 
 

Moderniser Macao : Travaux Publics et Aménagement Urbain dans le Réseau Impérial, 1856-1919



LUNDI 14 FEV. 2022 / 15H30

Universidade de Coimbra, Département de Mathématiques, 3000-515 Coimbra, Portugal.

Diffusé en direct via ce lien : https://youtu.be/O9GJ09A07AI


Résumé

Les années 1850 ont vu le début de la transformation et d'expansion planifiées du paysage urbain de Macao, sans précédent dans sa vitesse comme dans sa large portée territoriale, donnant le ton pour le développement urbain de la Région Administrative Spéciale (RAS) chinoise aujourd'hui.

Mon travail cherche à documenter et à analyser ce processus à ses débuts, à travers une recherche sur les travaux publics et autres interventions urbaines directement commanditées ou fortement influencées par l'administration portugaise, dans le but d'interpréter comment cet environnement urbain en transformation à la fois représentait et conditionnait les dynamiques économiques, sociales et politiques du territoire, et ainsi combler une lacune dans les connaissances actuelles sur l'histoire de la transition de cette province portugaise en un paysage urbain moderne.

Il se situe dans le contexte plus large de l'action et de l'administration portugaises dans l'outremer pendant le long 19ème siècle, son âge de l'impérialisme et le correspondant système urbain mondial, au sein duquel les principales villes du monde sont devenues progressivement interconnectées, échangeant en personnes, savoirs, images et idées, mais aussi en capital, en travail et en biens entre elles.

Comme si le monde était devenu, grâce à l'influence du réseau des empires occidentaux, une vaste cité interdépendante, stimulée par le progrès des infrastructures de transports et communications. Dans ce sens, un des axes principaux de ma recherche est l'idée de l'impact globalisant de la modernisation à l'échelle de ce réseau impérial. Autrement dit, comment la modernisation de ces centres urbains est devenue un processus global à travers l'expansion des avancées technoscientifiques de la révolution industrielle, mais aussi de concepts culturels progressistes, tels que l'hygiène et la santé publiques, ou bien de nouveau modèles d'administration territoriale, tout comme des nouveaux instruments juridiques nécessaires à la mise en oeuvre, par les états occidentaux, de cette panoplie d'intérêts matériels. Aussi, et même si en différentes mesures, ces transformations affectaient tous ces territoires interconnectés, indépendamment de leur situation géographique ou de leur prépondérance dans la hiérarchie coloniale de chaque état, qu'ils fussent des capitales, des villes provinciales métropolitaines ou des villes provinciales de l'outremer. Elles se tenaient au même moment, matérialisant les mêmes philosophies et utilisant les mêmes instruments techniques, scientifiques et juridiques, entrainant les caractéristiques reconnaissables de la ville moderne.

Même si je me positionne dans la ligne de récents études post-coloniales essayant de problématiser les mécanismes de l'impérialisme à travers l'architecture et l'urbanisme, mon objectif, n'est pas tant de montrer encore un exemple de modernisation dans le contexte colonial, ou d'illustrer un cas de modernité indigène chinoise, mais plutôt de présenter un cas d'étude local dans une perspective globale afin que, à son tour, cette analyse puisse contribuer à nourrir une narrative globale mieux informée des processus de modernisation urbaine. A titre complémentaire, ma thèse espère pourvoir contribuer également à renforcer les liens entre la recherche historique sur le sujet de la modernité urbaine occidentale dans le long 19ème siècle, et la réévaluation de sa valeur patrimoniale.

Il s'agit d'une ambition plutôt opérationnelle, qui voit dans l'histoire de l'aménagement urbain moderne une ressource précieuse à l'élaboration de stratégies mieux informées et plus intégrées de conservation et de gestion des paysages urbains, que ce soit en rapport avec le Centre Historique de Macao, classé à l'UNESCO, ou avec n'importe quel autre contexte similaire à travers le monde européen où, par manque de connaissances sur le paysage urbain moderne, celui-ci puisse être victime de pressions diverses et irréversibles avec de graves dégâts patrimoniaux.

Mots clés :  histoire urbaine,travaux publics,empire,outremer,portugal.

 

COMPOSITION DU JURY :

Mme Hélène VACHER  Université de Lorraine  Directrice de thèse
Mme Alice SANTIAGO FARIA  Universidade NOVA de Lisboa  Rapporteure
Mme Marta OLIVEIRA  Universidade do Porto  Examinatrice
M. José Augusto MENDES FERREIRA  Universidade de Coimbra  Examinateur
M. Jean-Marc STéBé  Université de Lorraine  Examinateur
Mme Maria MARQUES CALADO DE ALBUQUERQUE GOMES  Universidade de Lisboa  Examinatrice
M. Nuno Miguel PINHO LOPES  Universidade de Coimbra  Examinateur
M. Denis BOCQUET  Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Strasbourg  Invité
Mme Antonieta FERREIRA REIS LEITE PORTO  Universidade de Coimbra  Invitée