DomusLab

DomusLab

DOMUSLAB 2022/2023

Cité idéale
habiter et vieillir #5
Joeuf

 

Atelier de projet immersif pour les étudiants de deuxième année de master, intégré à Domus Lab, groupe permanent sur l'architecture domestique dans le Grand Est.
 

Enseignants
Nadège Bagard,
maître de conférences à l'école d'architecture de Nancy
Sylvain Sabau, 
maître de conférences à l'école d'architecture de Nancy


 

Problématique

Architecture et vieillissement, entre permanences et adaptations

La population occidentale vieillit, sous les effets conjugués de l'allongement de la durée de vie et de la baisse de la natalité. Dans ce contexte démographique, vieillir chez soi est non seulement un voeu fort mais aussi un enjeu de société à la croisée de l'aménagement du territoire, des politiques sociales et de l'apparition d'un marché économique en pleine expansion.

Sociologie, gérontologie, ingénierie et technologie de l'habitat et de la personne, .... de nombreux champs disciplinaires et domaines d'activités étudient et évaluent ce phénomène. En prenant en compte ces connaissances récentes et contrastées, l'atelier de projet interrogera l'apport, le rôle et l'impact de l'architecture dans l'habitat des personnes âgées.


Quels sont les acteurs, les objectifs, les enjeux pour l'adaptation des lieux dans l'évolution des modes d'habiter liés au vieillissement ?

Comment définir cet habitat ? Est-il possible d'en catégoriser différentes acceptions ?

Quels sont les dispositifs architecturaux qui lui seraient spécifiques, par rapport à ceux qui relèvent du fondement commun de l'architecture domestique, ancrée dans les habitus et les organisations sociales ? Qu'induit la prise en compte du vieillissement sur les formes urbaines et programmatiques de l'habitat ? Comment envisager son évolutivité et sa pérennité dans la fabrique urbaine ?
Les opérations d'habitat “spécifiques” sont-elles une opportunité pour la revitalisation des villages et des villes ?

Comme pour les expériences passées des ateliers DOMUS LAB depuis 2016, ces questions seront explorées et testées par le projet architectural, ici utilisé comme moyen de recherche et de réflexion libre entre les étudiants, les chercheurs et les acteurs de terrain.


 


SUJET DE L'ATELIER #5

Cette année, les travaux porteront sur le devenir du modèle urbain et typologique des cités minières, dans le contexte de la désindustrialisation maintenant effective, de la mutation et diversification des profils de la population et du vieillissement de la population.

Comment penser l'espace habité des personnes âgées dans ce contexte bâti rendu si particulier par son histoire, sa symbolique et sa spatialité ?

L'atelier de projet élira résidence en terrain concret, dans la commune de Joeuf, et plus particulièrement dans les ensembles urbains constitués de la cité du Génibois, du quartier des Maréchaux et de la rue de Goprez. Nous investirons les lieux par différents moyens médiatiques et techniques pour rencontrer les habitants, les élus et acteurs de terrain et identifier des potentiels de projet basés sur une approche multiscalaire : de l'espace domestique à l'espace public.


La ville de Joeuf entame une réflexion sur son territoire dans le cadre du programme “Petites villes de demain” lancé par l'Agence Nationale de la Cohésion des Territoires en 2020, visant à aider les petites communes à identifier et mettre en oeuvre des leviers de redynamisation.

La révision du SCOT Nord 54 (Schéma de Cohérence Territoriale) de 2021 dresse un diagnostic thématisé et localisé sur les conditions de vie et l'habitat du Nord de la Meurthe-et-Moselle. L'analyse tirée des données statistiques révèle les grands enjeux du territoire, dont certains sont plus particulièrement prégnants pour notre site de projet : un héritage urbain et industriel vecteur d'identité mais relativement figé dans son potentiel d'adaptation, une évolution démographique marquée par le vieillissement et la paupérisation.

Comment passer de la ville paternaliste à la “petite ville de demain” ? Est-il possible de transformer le modèle architectural et social de la cité minière en un nouveau modèle intergénérationnel et écologique ? Quelles caractéristiques retrouvées, voir magnifiées pour accompagner la réadaptation de ce patrimoine et retrouver une forme de lisibilité de ce qui faisait sa spécificité ?


 

 



L'atelier DomusLab est réalisé dans le cadre de la convention triennale de partenariat signée entre l'école d'architecture de Nancy et le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle en 2018 qui encadre des actions liées notamment à l'adaptation du cadre de vie et de la prise en compte des problématiques de notre société.
 
 

DOMUS LAB 2017 - 2022

PLAN HABITAT ET TRANSITION DES ARCHITECTURES
POUR UNE INNOVATION ARCHITECTURALE PLURIDISCIPLINAIRE
AU SERVICE DES CULTURES D'HABITER, DE L'ÉCONOMIE
ET DE L'ATTRACTIVITÉ DU GRAND EST

 
Le DomusLab, un laboratoire mobile permanent, démonstrateur in situ  et catalyseur d'innovation pour l'habitat dans le Grand Est
• Capitaliser la méthode du Villemin Lab pour la faire fructifier dans d'autres villes du Grand Est.
• En faire un dispositif mobile permettant de fabriquer les conditions pour une recherche-innovation permanente afin de répondre à d'autres problématiques, d'autres lieux.
• Alimenter le DomusLab avec des questionnements inédits, consolider la méthode, tester des solutions et produits avec tous les partenaires de la filière de l'architecture.

Un groupement d'acteurs régionaux parties prenantes pour agir et développer plus vite et plus massivement l'architecture de la transformation
• Passer d'un partenariat bi-latéral à un groupement d'acteurs parties prenantes : bailleurs sociaux, promoteurs, collectivités, CDC, FFB, industriels, écoles d'architecture, laboratoires, ...
• Développer notre potentiel collectif d'innovation en cumulant nos intelligences d'agir autour de l'objet concret que constitue le démonstrateur in situ et répartir les investissements entre nous.

Un programme pluriannuel de recherche-action et de valorisation collective autour de l'habitat pour innover et apporter des solutions et méthodes réplicables
• Suivant nos ambitions et moyens, construire un programme de recherche-action pluriannuel pour accélérer les innovations et intégrer les nouveaux
produits et solutions de l'habitat d'aujourd'hui.
• Identifier collectivement les lieux et thématiques futures d'expérimentation dans le Grand Est.
• Valoriser nos résultats et communiquer notamment pour développer l'attractivité résidentielle du Grand Est.

Un plan régional de « permis d'innover » pour concrétiser les recherches du DomusLab au travers d'opérations de logement et optimiser le coût des normes
• Saisir rapidement l'opportunité qui s'ouvre à nous d'expérimenter concrètement par l'architecture sur les normes avec le « permis d'innover » (art. 88 de la récente Loi LCAP ).
• Identifier les futures opérations de construction, réhabilitation ou reconversion dans lesquelles l'innovation par l'architecture a le potentiel d'apporter des solutions d'usage augmenté et une meilleure efficience de l'investissement public allant au-delà du cumul des normes.
• Construire pour chaque « permis d'innover », un groupe d'action réunissant bailleurs / architectes / constructeurs / écoles chargé de construire le contrat d'innovation, de mener l'opération et de l'évaluer avec les parties prenantes.

A terme, une chaire de recherche partenariale orientée sur « Habitat et
transition des architectures »

Dans le cadre de la dynamique Région Architecture, cette chaire de recherche partenariale stimulera et développera les potentiels de recherche de nos territoires autour de ce thème fédérateur.
Elle permettra notamment de faire développer l'excellence et la compétitivité de nos formations et entreprises, de faire de la veille internationale sur le sujet, de valoriser nos résultats de nos recherches-actions et d'internationaliser nos diplômés et entreprises sur ces nouveaux marchés.


A titre d'exemple, quelques problématiques identifiées qui pourraient être explorées :
• l'espace domestique et sa qualification juridique : comment qualifier, autoriser, intégrer et financer des dispositifs « hors-normes » ?
• l'espace de l'habitation, la typologie et l'usage : quelles représentations portent les architectes sur l'habitation... comment enrichir leur regard, comment produire des images « sources de connaissance » sur l'architecture ?
• la filière bâtiment et les dispositifs innovants : comment intervenir en site patrimonial en étant performant techniquement, énergétiquement et économiquement, dans le cadre d'un chantier de logement ?
• la création de ressources en ligne et d'aide à la décision (sous forme de BIM) à destination de tous les acteurs de la réhabilitation et facilitant le travail partagé et collaboratif, adossé à une base de données.


La récente loi LCAP a mis en place le « permis d'innover » (art 88) ouvert uniquement aux bailleurs sociaux et aux collectivités, en lien avec les acteurs de la filières de l'architecture. Le «permis d'innover » offre un dispositif nouveau jusqu'en 2022 qui permet, dans le cadre d'une démarche d'innovation par et pour l'architecture, d'obtenir des  dérogations normatives et réglementaires contractualisées.

REPORTAGE /// Habiter & vieillir #3

Architecture et vieillissement entre permanence et adaptation

Interviews et images du projet

REPORTAGE /// Habiter & vieillir #3

DOMUSLAB 2020/2021
En savoir+ sur DomusLab

DomusLab / Publications

habiter et vieillir

Master 2

DomusLab / Publications



Sous la direction de Nadège Bagard, architecte et maître de conférence, de Virginie Derveaux et de Xavier Géant, architectes et  enseignants à l'école d'architecture de Nancy, en charge de l'enseignement de projet “Architecture et vieillissement, entre permanences et adaptations” en 2e année de cycle Master


Habiter et vieillir, une approche au prisme de l'architecture
Synthèse des projets architecturaux de 2e année de cycle Master et colloque 2019/2020
Cet ouvrage réunit les travaux des étudiants de l'école nationale supérieure d'architecture de Nancy, encadrés par Nadège Bagard, Virginie Derveaux et
Xavier Géant, et les échanges tenus lors de la première journée d'étude « Habiter et Vieillir » portée par DomusLab le 25 octobre 2018.
Cette journée d'étude a été organisée conjointement par l'école d'architecture de Nancy et le Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle.
En savoir + sur DomusLab

A lire dans l'Est Républicain

Des pistes de réflexion pour bien vivre et vieillir au village OCT. 2021

A lire dans l'Est Républicain