expositions 2022 2023

Exposition PFE 2022

du 15 nov au 15 déc 2022

galerie d'exposition

Exposition PFE 2022

Exposition des panneaux A0 et maquettes des PFEselectionnés pour le prix de l'académie de Stanislas et de l'ensemble des PFE pour chaque atelier en version numérique a consulter sur PC dans l'expo.


Emma Mamet
Atelier Architecture Théorie Critique (ATC)
Enseignant : Nicolas Depoutot, Romain Crozetière
atelier «espaces, individus et sociétés»

La halte N°47
L'itinéraire cyclable de la Boucle de la Moselle relie les villes de Nancy, Toul et Liverdun en 95km environ. Formant une boucle, cette véloroute est en réalité un carrefour notable de voies cyclables européennes. Le parcours longe divers canaux et traverse des paysages ainsi
façonnés par l'homme. Des écluses permettent aux péniches de franchir les dénivellés. Ces infrastructures conséquentes nécessitent des éléments complémentaires tels que des ponts, des barrages, des maisons éclusières.  Avec l'automatisation progressive des écluses, les maisons éclusières, souvent excentrées, difficiles d'accès, sont au fur et à mesure abandonnées. Après l'étude de ce sytème, Emma Mamet a determiné la maison éclusière n°47, située à Messein, point stratégique de la Boucle à proximité de la sortie sud pour rejoindre la véloroute «l'Échappée bleue», comme sujet de son projet de fin d'études.  Il relie deux morceaux d'itinéraire cyclable et rétablit une continuité logique pour la véloroute. Il cible la maison éclusière n°47 pour la réhabiliter en appui aux potentiels et caractéristiques du lieu et en la dédiant aux cyclovoyageurs.

Prix du Meilleur diplôme 2022 / Académie de Stanislas
 

Alexis Coeffier
Atelier Architecture Ingénierie Environnement (AIE)
Enseignantes : Manon Kern et Marc de Fouquet
atelier architecture frugale et créative III

R(é)crée ton centre ! Un nouvel accueil périscolaire au coeur d'une petite commune
Originaire d'un petit village aubois de Champagne-Ardenne, Alexis Coeffier a grandi entouré par l'architecture traditionnelle en pans de bois de la région. Attaché à ces constructions rurales , il a approfondi plusieurs fois ce sujet au cours de ses études. Fort de ces travaux, il a décidé de poursuivre son travail pour la réalisation de son projet de fin d'études. Grâce à l'architecte conseil du Parc Naturel Régional de la forêt d'Orient, il a sélectionné son site d'études : un ancien corps de ferme abandonné, en plein coeur du petit village aubois de Rouilly-Sacey. Le coeur de son travail a consisté alors à profiter d'un projet de réhabilitation d'une ferme traditionnelle au coeur d'un village aubois pour faire prendre conscience à la population de l'intérêt architectural, paysager, écologique et frugal de la réhabilitation du patrimoine bâti traditionnel à pans de bois.
 
Emilia Phanhsy
Atelier Architecture Villes et Territoire (AVT)
Enseignants : Alain Guez, Agnès Hausermann, Gaïtan Haist

Quels dispositifs agro-urbains en lisière métropolitaine ? Une vision du Grand Nancy au prisme de l'alimentation
Face au constat de l'impact majeur de la filière alimentaire sur notre bilan carbone et face à la complexité de ce système, Emilia Phanhsy a décidé de mener à travers ce projet “une révolution par le bas”. Le projet est basé sur trois thématiques fondamentales : Produire - Biodiversifier – Apprendre. Le citoyen est placé au centre de la démarche pour enclencher le levier d'une alimentation saine et soutenable pour tous. Une démarche qui a l'horizon 2050 propulse l'alimentation au coeur du tissu urbain par l'organisation d'une lisière agro-urbaine qualitative, productive et vivante.
 
Julie Badet
Atelier Architecture Histoire Patrimoine (AHP)
Enseignants : Jennifer Didelon, Nicolas Beyret, Elise Pagel-Prévoteau

L'Hôtel Adam et les remparts : un tiers-lieu en plein coeur de la Charité-sur-Loire
Julie Badet porte un vif intérêt au patrimoine en danger, à sa mise en valeur et à la sensibilisation de la population. C'est donc tout naturellement que son projet de fin d'études porte sur un site avec un fort intérêt patrimonial, qui plus est dans son département de naissance : la Nièvre. Le sujet est l'Hôtel Adam, son parc attenant et les remparts de la ville de La Charité-sur-Loire. La commune porte un intérêt particulier à ce site aujourd'hui laissé à l'abandon. Le périmètre d'intervention de ce projet étant assez vaste, il permet une réflexion plurielle alliant à la fois la valorisation du patrimoine architectural de la ville et celle de son patrimoine urbain et paysager indéniable.
 

Audrey Goulard
Atelier Architecture Théorie Critique (ATC)
Enseignants :Emeline Curien, Mathias Rollot
Mutation face aux réalités contemporaines

Et Cetera, esquisse d'une petite distribution
Pour son projet de fin d'études, Audrey Goulard a choisi de s'intéresser à une architecture banale bien connue, le supermarché. Son caractère ordinaire, son omniprésence dans le paysage contemporain mais aussi la forme d'absence de l'architecture dans ce secteur ont motivé son choix. Son travail est développé selon deux échelles : une approche globale qui s'attache au système économique et au nouveau modèle de distribution et un angle spécifique qui s'attache à répondre aux besoins d'un site particulier. L'appréhension globale a permis la constitution du modèle économique et du programme tandis que l'étude des besoins urbains, sociaux et paysagers a construit la réponse architecturale.
 

Clément Lemaître
Atelier Architecture Ingénierie Environnement (AIE)
Enseignants : Sébastien Rinckel et Rémi Rouyer

L'Homme, la pierre la terre et le grand air
Ce projet de fin d'études  s'inscrit dans la continuité des recherches menées par Clément Maître pour son mémoire de fin d'étude (MFE) sur la pierre massive. Ainsi, pourrait-on dire qu'après la théorie vient la pratique et qu'il a pu mettre en application tout ce qu'il a appris sur la technique de la maçonnerie en pierre massive.
En parallèle, son projet aborde le logement de demain en le confrontant aux questions d'utilisation de matériaux naturels et de liens avec la nature en milieu urbain dense. Le défi est de taille pour montrer la possibilité de redynamiser des quartiers denses et anciens, et d'attirer à nouveau une nouvelle population dans les centres villes qui, surtout pour les villes moyennes, souffrent d'une grande vacance de logements due à une offre immobilière peu attractive.

 

Othilie Dessolin
Atelier Architecture Théorie Critique (ATC)
Enseignants Lucien Colin, Mario Ferrari, Romain Crozetière

La Maison du Ballet et de la Musique
Le projet de fin d'études présenté par Othilie Dessolin  consiste en partie à réunir les danseurs du Ballet de Lorraine et les musiciens de l'Orchestre de l'Opéra de Nancy.
Comment concevoir la Maison du Ballet et de la Musique, un lieu au service des
danseurs et des musiciens, des professionnels qui les entourent, ainsi qu'un espace capable d'accueillir du public ? L'enjeu est de faire cohabiter et coexister l'ensemble des acteurs dans un même edifice. Pour ce faire, le projet propose une approche urbaine sous l'angle du site et de son environnement proche et lointain  puis développe l'ambition architecturale.




Exposition PFE à consulter
L'ensemble des PFE 2022 , un atelier PFE par ordinateur

 
  • Atelier Architecture Théorie Critique (ATC) / Lucien Colin
  • Atelier Architecture Théorie Critique (ATC) / Enseignants : Emeline Curien, Mathias Rollot / Mutation face aux réalités contemporaines
  • Atelier Architecture Théorie Critique (ATC) / Enseignant : Nicolas Depoutot, Romain Crozetière / atelier «espaces, individus et sociétés»
  • Atelier Architecture Ingénierie Environnement (AIE) / Enseignants : Sébastien Rinckel et Rémi Rouyer
  • Atelier Architecture Ingénierie Environnement (AIE) / Enseignantes : Manon Kern et Marc de Fouquet / atelier architecture frugale et créative III
  • Atelier Architecture Villes et Territoire (AVT) / Enseignants : Alain Guez, Agnès Hausermann, Gaïtan Haist
  • Atelier Architecture Histoire Patrimoine (AHP) / Enseignants : Jennifer Didelon, Nicolas Beyret, Elise Pagel-Prévoteau


expositions 2022 2023

semaine dessin d'architecture 2022

Du 9 au 24 Septembre 2022

Galerie d’exposition

semaine dessin d'architecture 2022



Exposition
de la semaine dessin d'architecture
Du 9 au 24 Septembre 2022 - galerie d'exposition


L'exposition présente les travaux des étudiants de 1ère année de cycle Licence réalisés lors de la semaine intensive de dessin d'architecture qui ouvre leur parcours d'études à l'école d'architecture de Nancy par une initiation au dessin d'observation in situ.
Chaque étudiant choisit un dessin par jour à exposer et sa sélection de dessins réalisés au sein de la ville de Nancy est présentée sous la forme d'un livret accordéon tel le leporello.

Dessiner c'est d'abord se situer dans l'espace, percevoir par les sens, ressentir.  les nouveaux étudiants appréhendent plusieurs types de dessins enseignés à l'école d'architecture : appréhension des conditions spatiales, statiques ou dynamiques, représentation géométrale d'objets, dessins instinctifs, apprentissage des perspectives et des échelles, restitution de l'atmosphère d'un lieu.

La semaine dessin d'architecture (5 au 9 sept.)
La nouvelle promotion d'étudiants en 1ère année de cycle licence de l'école d'architecture de Nancy commence sa formation par une initiation au dessin d'observation in situ sur le parvis de l'école d'architecture (bâtiment de l'architecte Vacchini), le long des Jardins d'eau (boulevard de la Mothe) et au coeur de Nancy place de la Carrière.

Cette semaine pédagogique est en partenariat avec Clairefontaine.

Sujets :
Voit-on uniquement avec les yeux ?
De face, de dessus et de côté "
"Dessin instinctif : ce que vous voyez et non ce que vous croyez."
Perspective ou comment voir au travers d'une fenêtre ?
Dessin sensible : Volumes et ambiances
Télécharger le dossier pédagogique

Responsables pédagogiques : Ethel Buisson, Eric Touvenot, Antoine Carolus, Laetitia Cautero