Enseignements

Enseignements

HMONP - Enseignements théoriques et pratiques


La formation dure environ 9 mois, de octobre à juin. Elle débute par une semaine intensive de formation à l'école d'architecture et s'achève par la soutenance d'un mémoire professionnel devant un jury d'enseignants et d'autres professionnels de l'architecture.

Les enseignements théoriques et pratiques sont organisés en 4 semaines intensives d'octobre à mars. Entre ces périodes, l'architecte diplômé d'Etat effectue une mise en situation professionelle dans les milieux de la maitrsie d'oeuvre.

En savoir plus sur les enseignents théoriques et pratiques ->
Les enseignements théoriques et pratiques sont répartis sur 4 semaines intensives d'octobre à mars.
 

Module n°1

Etat des lieux de la profession : Une profession réglementée

Objectifs :    
Connaître le contexte réglementaire de l'exercice de la profession.
Identifier le champ d'intervention du maître d'oeuvre et l'ensemble des principales obligations que doit respecter le jeune professionnel au moment de sa première installation. Appréhender les domaines de responsabilité du maître d'oeuvre (administratives, civiles, pénales,…). Comprendre l'intérêt d'une réflexion préalable.

Contenu :
  • son mode d'exercice: diplôme, certificat ou autre titre, inscription à l'ordre, en société civile et commerciale ou pas ( loi du 1 août 2003).
  • ses obligations : déclaration fiscale siret siren, assurances professionnelles, assurance vieillesse, assurance maladie, urssaf, obligations sociales (contrat, fiche de paye, sécurité sociale, prévoyance, assedic, retraite)…
  • ses devoirs : ordre, syndicats,
  • son champ d'intervention par rapport :
    • aux projets soumis à permis de démolir et de construire selon l'article 3 de la loi de 1977.
    • à des demandes d'autorisation administratives et selon le code de l'urbanisme, de la construction et du travail ( archéologie, pollution, loi sur l'eau, établissements classés …) ;
  • la responsabilité de l'architecte, contexte judiciaire, contexte juridique ;
  • l'expertise, le rôle des experts ;
  • les pathologies récurrentes contemporaines ;
  • la déontologie professionnelle de l'architecte ;
  • le marché européen de la commande architecturale.

Durée : 39 heures encadrées
Modalités : semaine intensive bloquée

 
Module n°2.1
Etat des lieux de la commande architecturale : les maîtres d'ouvrages et leurs obligations

Objectifs :    
Comprendre les spécificités des commandes publiques et privées.
Connaître le contexte réglementaire de la commande publique.
Maîtriser la décomposition des missions de la loi MOP.
Appréhender la normalisation de la commande privée.

Contenu :
  • maîtres d'ouvrages public : état, les différentes collectivités territoriales, les collectivités et syndicats, les maîtres d'ouvrages délégués SEM avec conduite d'opération. Connaissance du code des marchés publics (loi MOP et ses décrets) pour établir le contrat de maîtrise d'oeuvre en fonction des missions constituants la mission globale de la maîtrise d'oeuvre: appel d'offre, procédure de concours, adaptée, marché de définition…. ;
  • maîtres d'ouvrages privés et leurs obligations : promoteur et spécificité du marché (projet ensemblier pour l'industrie, le commerce ..) ;
  • maître d'ouvrages mixte ;
  • particularité de la commande européenne ;
  • CCAG, CCAP, CCTP.

Durée : 32 heures encadrées
Modalités : semaine intensive bloquée


Module n°2.2
Politiques publiques et commandes spécifiques

Objectifs :    
Détailler les politiques publiques qui sont à la source des commandes passées aux architectes ;
Comprendre l'impact sur le contexte économique dans lequel se mène le projet architectural ou urbain.

Contenu :
  • la politique de la ville  de du renouvellement urbain : l'ANRU ;            
  • protection des paysages et des sites de mémoire ;                            
  • protection du patrimoine architectural et urbain ;                                                    
  • la loi et le territoire. la loi SRU, lois d'aménagement ;
  • la politique du développement durable et HQE.

Durée : 4 heures encadrées
Modalités : conférence avec débat


Module 2.3
Economie du projet (première partie)

Objectifs :    
Appréhender les contraintes du projet sur les plans économiques et financiers.

Contenu :
L'équilibre du montage des opérations de construction, de promotion immobilière et d'aménagement.

Durée : 4 heures encadrées
Modalités : conférence avec débat


Module 3.1
Economie du projet (seconde partie)

Objectifs :    
Comprendre les contraintes des entreprises interlocutrices du bâtiment.

Contenu :
La formation des prix en entreprise. La nécessaire marge bénéficiaire. Les principaux postes comptables.

Durée : 4 heures encadrées
Modalités : conférence avec débat


Module n° 3.2
La nouvelle réglementation des autorisations urbaines

Objectifs :    
Intégrer les nouvelles règles simplifiant le droit de l'urbanisme.

Contenu :
Certificats d'urbanisme Permis d'aménager, de démolir…

Durée : 12 heures encadrées
Modalités : 2 jours intensifs avec exercices illustratifs


Module n° 3.3
Domaine de compétence, l'agence : lieu de management et de médiation

Objectifs :    
Connaître et comprendre les acteurs impliqués dans les opérations ;
Gérer les interfaces en agence et les autres acteurs du projet.

Contenu :
Gestion de nombreuses interfaces (méthodes collaboratives et écoute active) et du renouvellement des connaissances :
  • avec la maîtrise d'ouvrage (ACT, AOR, conducteur d'opération, ABF, service départemental d'incendie, vétérinaire, commission de sécurité…). La démarche haute qualité environnementale implique une relation de travail par itération ;
  • avec la maîtrise d'oeuvre ( SPS, bureau de contrôle, bureau technique, coordination pilotage…) ;
  • avec les entreprises ( connaissance des entreprises générales, entreprises groupées et solidaires, artisans et leurs qualifications (taille, moyens et compétences) et mode d'engagement) :  appel d'offre, négociation, ordre de service, réunion de chantier/compte rendu, plan d'exécution, visa, opérations préalables à la réception, réserves, et décompte définitif.,
  • particularité de la commande européenne.

Durée : 24 heures encadrées
Modalités : 4 jours intensifs avec exercices illustratifs


Module n° 4.1
Domaine de compétence, l'agence : lieu de responsabilité

Objectifs :    
Appréhender les différents niveaux de responsabilité de l'architecte maître d'oeuvre.
Comprendre et mettre en oeuvre les méthodes et outils favorisant le respect des contraintes organisationnelles, financières et règlementaires.
Connaître les missions OPC ;
Mesurer l'enjeu de son externalisation

Contenu :
  • Respect des délais : celui de la conception et de ses différentes phases, le temps de la réalisation avec l ‘organisation et planning du chantier ;
  • Respect du prix : estimation prévisionnelle, coût d'objectif, estimation détaillée, appel d'offres, marchés d'entreprise, équilibre budgétaire (ordre de service, avenant) décompte définitif, calcul d'honoraires.
  • Conformité à la réglementation : urbaine, zone de protections particulières, stabilité (sondage), thermique, acoustique, incendie, accessibilité des personnes handicapées,…..

Durée : 18 heures encadrées
Modalités : 3 jours intensifs. Quelques exercices pratiques en sous groupes ponctueront  illustreront les  interventions


Module n° 4.2
Domaine de compétence, l'agence : lieu d'exigences

Objectifs :    
Identifier les moyens d'assurer un haut niveau d'exigences en matière d'innovation, d'environnement et de contrôle des ambiances.

Contenu :
  • rechercher les prescriptions les plus innovantes ;
  • rechercher à travers les programmes la valeur d'usage, le contrôle des ambiances (thermique, acoustique, lumière) ;
  • rechercher l'harmonie entre site et la création architecturale selon la loi du 3 janvier 1977. (haute qualité environnementale). Labels et normes.

Durée : 3 heures encadrées
Modalités :  l'exposé s'appuiera sur une analyse collective d'un programme exemplaire choisi dans l'actualité récente.


Module n° 4.3
Communiquer sur le projet

Objectifs :    
Comment transmettre les valeurs du projet au-delà de l'agence ?
Apprendre à mieux vendre le projet.

Contenu :
  • Communiquer et convaincre par l'écrit, par l'oral, par l'image ;
  • stratégies et techniques des concours, entretiens, exposés
  • press book, site, image
  • propriété intellectuelle

Durée : 4 heures encadrées
Modalités : deux séquences de 2 heures.


Module n° 4.4
L'identité professionnelle : les médias et les institutions

Objectifs :    
Connaître et utiliser les médias spécialisés et les institutions porteuses d'architecture

Contenu :
Médias, lieux de diffusion architecturale, manifestations spécialisées, institutions nationales et locales de diffusion de l'architecture

Durée : 3 heures encadrées
Modalités : intervention sous forme de séminaire d'un journaliste spécialisé dans la presse architecturale.


Module n° 4.5
Domaine de compétence, l'agence : lieu de production partagée

Objectifs :    
Identifier et gérer les compétences des salariés et des partenaires techniques et économistes de la construction. Actualiser les connaissances réglementaires. Elaborer les actes.
Comprendre l'importance du développement des normes et des certifications.

Contenu :
Le renouvellement constant de la réglementation tant du point de vue de la mise en oeuvre des techniques et des matériaux que de l'organisation du chantier imposent des contraintes de toute nature et induisent une parcellisation des tâches  :
  • Gestion des compétences : salariés, sous-traitants, co-traitants, experts (paysagiste, scénographe, ..).
  • Elaboration de l'acte d'engagement selon les différentes missions décrites par la loi MOP (ESQ, AVP, APS,APD, PRO, EXE, SYN,VISA, ACT, POC, DET, AOR, EP, DIA).
  • Calcul des honoraires : rémunération au pourcentage ou au déboursé, charges fixes et variables, négociation des contrats.

Durée : 8 heures encadrées
Modalités : quelques conférences traiteront de l'actualité des nouvelles normes.


Module n° 4.6
Ecoute active

Objectifs :    
Développer les capacités d'écoute du client et des collaborateurs ainsi que de tous les acteurs du projet.

Durée : 6 heures encadrées
Modalités : conférences avec exercices illustratifs.

Documentation à télécharger

Fichiers

HMONP

Habilitation de l'architecte diplômé d'Etat à l'exercice de la maîtrise d'oeuvre en son nom propre

HMONP

L'habilitation de l'architecte diplômé d'Etat à exercer la maîtrise d'oeuvre en son nom propre (HMONP) permet à ses titulaires d'endosser les responsabilités personnelles prévues aux articles 3 et 10 de la loi du 3 janvier 1977.

La formation est accessible de plein droit à tous les titulaires d'un diplôme d'Etat d'architecte délivré par une école nationale supérieure d'architecture placée sous la tutelle du ministre chargé de l'architecture, d'un diplôme délivré par des établissements d'enseignement de l'architecture qui ne sont pas placés sous la tutelle de ce ministre et reconnu par lui ou d'un titre français ou étranger admis en dispense ou en équivalence du diplôme d'Etat d'architecte français, en application d'une directive européene du 10 juin 1985 ou d'un décret du 16 janvier 1978.

L'habilitation est délivrée dans le cadre d'une formation accessible soit directement après l'obtention du diplôme d'Etat d'architecte, soit après une période d'activité professionnelle en tant qu'architecte diplômé d'Etat tenant compte des acquis de cette expérience. Dans ces deux cas, la validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels permet la prise en compte pour la formation de tout ou partie des connaissances et compétences acquises.

en savoir plus ->
Les titulaires du diplôme d'Etat d'architecte ou d'un diplôme étranger reconnu équivalent peuvent suivre, à tout moment de leur vie professionnelle, une formation complémentaire, d'une durée d'un an qui permet, après inscription au tableau de l'ordre des architectes, l'exercice de la maîtrise d'oeuvre en nom propre.

L'habilitation de l'architecte diplômé d'Etat à l'exercice de la maîtrise d'oeuvre en son nom propre (HMONP) comprend une formation théorique de 150 h minimum et une mise en situation professionnelle de six mois minimum.

Pour un détenteur du diplôme d'État d'architecte, la validation de cette formation est une des conditions nécessaires à son inscription au tableau de l'Ordre des architectes ou au concours d'Architecte-Urbaniste de l'Etat.
 

Objectifs

Les objectifs de la formation sont les suivants :
  • connaître et maîtriser les règles et les responsabilités liées à l'exercice de la maîtrise d'oeuvre architecturale en nom propre.
  • exercer en qualité d'architecte maître d'oeuvre après inscription au tableau de l'ordre des architectes.

Trois domaines de compétences sont à acquérir :
  • Les responsabilités personnelles du maître d'oeuvre,
  • L'économie du projet,
  • Les réglementations, les normes constructives, les usages.
     
Au travers de cette formation, l'architecte diplômé d'Etat doit faire la preuve qu'il a pris connaissance et intégré les règles et contraintes liées à l'exercice de mise en oeuvre personnelle du projet, qu'il les maîtrise et qu'il a les capacités de les utiliser dans une démarche d'évaluation critique.

Organisation générale

La formation est adaptée au parcours personnel de chaque architecte après validation des études, expériences professionnelles ou acquis personnels par une commission ad-hoc. Un protocole de formation est conclu entre l'École d'architecture et l'architecte diplômé d'État. Il définit notamment le directeur d'études responsable du suivi de l'architecte tout au long de sa formation.

La formation comprend :
  • 160 h d'enseignements théoriques et pratiques répartis sur l'année universitaire
  • Une période de mise en situation professionnelle de six mois à temps plein.
Les enseignements théoriques et partiques se déroulent à l'école et sont répartis en 4 semaines intensives, à raison d'une semaine toutes le 6 à 7 semaines, d'octobre à mars.

La mise en situation professionnelle donne lieu à l'établissement d'un contrat entre l'intéressé, la structure d'accueil et l'Ecole d'architecture, lequel précise la rémunération, les conditions du suivi des enseignements à l'école et le détail des acquisitions qu'il doit tirer de la mise en situation professionnelle.
 

Obtention de l'habilitation

L'habilitation de l'architecte diplômé d'État à l'exercice de la maîtrise d'oeuvre en son nom propre est délivrée après une soutenance orale devant un jury. Une seule session de jury est organisée chaque année, au mois de juin. Le jury se prononce au vu de la validation des enseignements théorique et pratiques, de la validation de la mise en situation professionnelle, de mémoire professionnel présenté par la candidate ou le candidat et de la sa présentation orale.

Lorsque les acquis personnels et professionnels de la candidate ou du candidat ont été jugés suffisants par la commission de validation des acquis, le candidat peut se présenter devant le jury sans avoir à suivre tout ou partie des enseignements ou de la mise en situation professionnelle.
 

Statut(s) de l'ADE pendant la formation

Sauf en cas de dispense de la mise en sitiation professionnelle (MSP), la candidate ou le candidat est salarié de l'agence ou de l'organisme qui l'emploie. 
  • s'il s'inscrit directement après l'obtention du diplôme d'Etat d'architecte, il est inscrit à l'école au titre de la formation initiale.
  • s'il s'inscrit à la formation après une première expérience, il est inscrit à l'école au titre de la fomation continue.
L'inscription est conditionnée par l'existance d'un contrat de travail avec le milieu de la maîtise d'oeuvre ou de la dispense de la MSP au titre de la validation des acquis de l'expérience. L'ADE recherche lui-même sa structure d'accueil. En cas de difficultés, l'école d'architecture peut lui apporter un soutien.
 

Rémunération pendant la MSP

La période de mise en situation professionnelle fait l'objet d'un contrat de travail entre l'architecte diplômé d'état et l'entreprise qui l'accueille. Ce contrat doit être conforme à la règlementation en vigueur. Il peut s'agit d'un CDD ou d'un CDI.

Dans le cas d'un CDD, l'école préconise de prendre comme référence le coefficient 240 pour 35h de travail hebdomadaires. Lors des périodes de formation théoriques et pratiques dispensées au sein de l'école, l'entreprise peut décider, en concertation avec l'intéressé·e de maintenir ou non le salaire, sans l'amputer des journées d'absence. 
Dans le cas où le salaire n'est pas maintenu durant les périodes de formation, et avec l'accord de l'entreprise, le salarié pourra utiliser ses congés, éventuellement ses RTT, pour couvrir tout ou partie des journées d'absence.
 

Période et conditions d'admission

les candidatures peuvent être déposées du 8 avril au 15 juin, voir les conditions d'admissions
 

Informations

Aude MOURIER
Mél. aude.mourier [at] nancy.archi.fr
Tél. 03.83.30.81.04

HMONP

Suivre la HMONP au titre de la formation continue

Mise à jour le 19/02/2022

Suivre la HMONP au titre de la formation continue

Après une interruption de la formation initiale de deux ans ou plus, les titulaires du diplôme d'Etat d'architecte ou d'un des diplômes acceptés en équivalence, s'inscrivent à la formation HMONP au titre de la formation continue.

Depuis 2021 le financement de la formation n'est plus assuré par l'OPCO de la branche architecture. L'inscription peut se faire à titre individuel mais il est conseillé d'utiliser les dispositifs dont peuvent bénéficier les salariés comme le compte personnel de formation (CPF).

Le CPF de transition professionnel est un dispositif qui permet au salarié de suivre une formation certifiante pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir. Ce dispositif permet de couvrir le financement des coûts pédagogiques et du salaire pendant les heures de formation. Pour en savoir plus sur le compte individuel de formation : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F14018

Les stagiaires de formation continue bénéficient des mêmes conditions d'études que les étudiants mais ils sont dispensés de versement de la Contribution Vie Étudiante et de Campus.

Les droits d'inscription (tarifs 2021-22) sont fixes a :

  • 1370€ s'il est inscrit au titre du CPF ou d'un autre dispositif de FC
  • 630€ s'il s'inscrit à titre individuel