DomusLab

DomusLab

DOMUS LAB 2017 - 2022

PLAN HABITAT ET TRANSITION DES ARCHITECTURES
POUR UNE INNOVATION ARCHITECTURALE PLURIDISCIPLINAIRE
AU SERVICE DES CULTURES D'HABITER, DE L'ÉCONOMIE
ET DE L'ATTRACTIVITÉ DU GRAND EST

 
Le DomusLab, un laboratoire mobile permanent, démonstrateur in situ  et catalyseur d'innovation pour l'habitat dans le Grand Est
• Capitaliser la méthode du Villemin Lab pour la faire fructifier dans d'autres villes du Grand Est.
• En faire un dispositif mobile permettant de fabriquer les conditions pour une recherche-innovation permanente afin de répondre à d'autres problématiques, d'autres lieux.
• Alimenter le DomusLab avec des questionnements inédits, consolider la méthode, tester des solutions et produits avec tous les partenaires de la filière de l'architecture.

Un groupement d'acteurs régionaux parties prenantes pour agir et développer plus vite et plus massivement l'architecture de la transformation
• Passer d'un partenariat bi-latéral à un groupement d'acteurs parties prenantes : bailleurs sociaux, promoteurs, collectivités, CDC, FFB, industriels, écoles d'architecture, laboratoires, ...
• Développer notre potentiel collectif d'innovation en cumulant nos intelligences d'agir autour de l'objet concret que constitue le démonstrateur in situ et répartir les investissements entre nous.

Un programme pluriannuel de recherche-action et de valorisation collective autour de l'habitat pour innover et apporter des solutions et méthodes réplicables
• Suivant nos ambitions et moyens, construire un programme de recherche-action pluriannuel pour accélérer les innovations et intégrer les nouveaux
produits et solutions de l'habitat d'aujourd'hui.
• Identifier collectivement les lieux et thématiques futures d'expérimentation dans le Grand Est.
• Valoriser nos résultats et communiquer notamment pour développer l'attractivité résidentielle du Grand Est.

Un plan régional de « permis d'innover » pour concrétiser les recherches du DomusLab au travers d'opérations de logement et optimiser le coût des normes
• Saisir rapidement l'opportunité qui s'ouvre à nous d'expérimenter concrètement par l'architecture sur les normes avec le « permis d'innover » (art. 88 de la récente Loi LCAP ).
• Identifier les futures opérations de construction, réhabilitation ou reconversion dans lesquelles l'innovation par l'architecture a le potentiel d'apporter des solutions d'usage augmenté et une meilleure efficience de l'investissement public allant au-delà du cumul des normes.
• Construire pour chaque « permis d'innover », un groupe d'action réunissant bailleurs / architectes / constructeurs / écoles chargé de construire le contrat d'innovation, de mener l'opération et de l'évaluer avec les parties prenantes.

A terme, une chaire de recherche partenariale orientée sur « Habitat et
transition des architectures »

Dans le cadre de la dynamique Région Architecture, cette chaire de recherche partenariale stimulera et développera les potentiels de recherche de nos territoires autour de ce thème fédérateur.
Elle permettra notamment de faire développer l'excellence et la compétitivité de nos formations et entreprises, de faire de la veille internationale sur le sujet, de valoriser nos résultats de nos recherches-actions et d'internationaliser nos diplômés et entreprises sur ces nouveaux marchés.


A titre d'exemple, quelques problématiques identifiées qui pourraient être explorées :
• l'espace domestique et sa qualification juridique : comment qualifier, autoriser, intégrer et financer des dispositifs « hors-normes » ?
• l'espace de l'habitation, la typologie et l'usage : quelles représentations portent les architectes sur l'habitation... comment enrichir leur regard, comment produire des images « sources de connaissance » sur l'architecture ?
• la filière bâtiment et les dispositifs innovants : comment intervenir en site patrimonial en étant performant techniquement, énergétiquement et économiquement, dans le cadre d'un chantier de logement ?
• la création de ressources en ligne et d'aide à la décision (sous forme de BIM) à destination de tous les acteurs de la réhabilitation et facilitant le travail partagé et collaboratif, adossé à une base de données.


La récente loi LCAP a mis en place le « permis d'innover » (art 88) ouvert uniquement aux bailleurs sociaux et aux collectivités, en lien avec les acteurs de la filières de l'architecture. Le «permis d'innover » offre un dispositif nouveau jusqu'en 2022 qui permet, dans le cadre d'une démarche d'innovation par et pour l'architecture, d'obtenir des  dérogations normatives et réglementaires contractualisées.