Expérimentations

Expérimentations

L'Ecole d'architecture de Nancy soutient deux démarches expérimentales à l'initiative d'enseignants-chercheurs.

Le DomusLab expérimente une recherche action. Il constitue un démonstrateur in situ  et un catalyseur d'innovations pour l'habitat dans le Grand Est.

Le LVI s'intéresse aux potentiels de la ville ignorée. Il est dédié à l'étude et l'exploration dans totues ses dimensions des territoires de la ville contemporaine.

Laboratoire de la Ville ignorée

Laboratoire de la Ville ignorée


Le LVI, Laboratoire d'exploration et d'étude des potentiels de la Ville Ignorée est dédié à l'étude et à l'exploration, dans toutes leurs dimensions, des espaces et territoires ignorés de la ville contemporaine, à l'aide d'outils scientifiques et de pratiques artistiques.

L'attention à la Ville Ignorée, moteur des activités scientifiques et artistiques du LVI , est le témoignage d'une considération de toutes les dimensions et de toutes les composantes de ce qui constitue le milieu urbain.

Les premiers objectifs du LVI sont de révéler l'existence et la valeur effective ou potentielle de la Ville Ignorée. Cela quels que soient les dimensions, les positions, les (non)usages actuels des espaces et territoires qui la constituent, que sa valeur effective ou potentielle soit poétique, économique (et pourquoi pas les deux ?) ou de toute autre nature.

Même s'il ne s'agit pas d'éluder certaines réalités ou difficultés, les études d'espaces et de territoires par le LVI ne partent d'aucun a priori négatif. Elles ne visent donc aucune remédiation ou résolution.

Les travaux artistiques, les études et les recherches menées dans le LVI ont comme ambition de permettre le passage d'une Ville Ignorée à une Ville Révélée.

Cela est rendu possible par la mise en lumière des possibilités ou des réalités d'usages qui peuvent être des supports (ré)appropriables pour le déploiement de la vie sociale et citoyenne.

Les enseignants initiateurs et encadrant le LVI:

Antoine Carolus
Nicolas Depoutot
Cécile Demange


Télécharger la plaquette de présentation

DomusLab

DomusLab

DOMUSLAB 2021/2022

Comment penser l'espace habité des personnes âgées au sein de la question plus globale de revitalisation des centres-bourgs ?

Cette année, les travaux des étudiants en 2e année de cycle Master encadrés par Nadège bagard, maître de conférences à l'école d'architecture de Nancy, portent sur les pistes d'intervention en milieu rural, dans le contexte du vieillissement de la population.

L'atelier de projet élit résidence en terrain concret, dans le village de Colombey-les-Belles (54). L'équipe investit les lieux par différents moyens médiatiques et techniques pour rencontrer les habitants, les élus et acteurs de terrain et identifier des potentiels de projet basés sur une approche multiscalaire : de la table de la cuisine à la mobilité territoriale, en passant par la place du village.

Le village de Colombey-les-Belles se situe au sud du pays toulois, dans un environnement marqué par une géographie de côtes, ponctuées de forêts et de terres agricoles. Comptant environ 1 500 habitants, la commune fait partie d'une communauté de communes couvrant un territoire assez étendu (Communauté de communes du pays de Colombey et du Sud-Toulois / 38 communes).
Elle entame une réflexion sur son centre-bourg dans le cadre du programme “Petites villes de demain” lancé par l'Agence nationale de la Cohésion des Territoires en 2020, visant à aider les petites communes à identifier et mettre en oeuvre des leviers de redynamisation.

L'Etude de revitalisation de Centre Bourg commandée et réalisée par le Conseil départemental 54 et le CAUE 54 (décembre 2020) donne des pistes sur l'orientation du programme de l'atelier.

Les points suivants sont au coeur de l'étude :
• le potentiel de reconfiguration des maisons lorraines typiques du centre bourg,
• le potentiel éventuel de terrains libres à l'intérieur du centre-bourg,
• le potentiel de reconversion de bâtiment existant délaissé pour créer un équipement public “support” pour les personnes âgées (programme à définir),
• la qualification d'espaces publics ciblés pour leur rôle dans la continuité de la mobilité des personnes âgées en particulier, mais aussi de tous les habitants en général.


L'atelier DomusLab est réalisé dans le cadre de la convention triennale de partenariat signée entre l'école d'architecture de Nancy et le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle en 2018 qui encadre des actions liées notamment à l'adaptation du cadre de vie et de la prise en compte des problématiques de notre société.

 

DOMUS LAB 2017 - 2022

PLAN HABITAT ET TRANSITION DES ARCHITECTURES
POUR UNE INNOVATION ARCHITECTURALE PLURIDISCIPLINAIRE
AU SERVICE DES CULTURES D'HABITER, DE L'ÉCONOMIE
ET DE L'ATTRACTIVITÉ DU GRAND EST

 
Le DomusLab, un laboratoire mobile permanent, démonstrateur in situ  et catalyseur d'innovation pour l'habitat dans le Grand Est
• Capitaliser la méthode du Villemin Lab pour la faire fructifier dans d'autres villes du Grand Est.
• En faire un dispositif mobile permettant de fabriquer les conditions pour une recherche-innovation permanente afin de répondre à d'autres problématiques, d'autres lieux.
• Alimenter le DomusLab avec des questionnements inédits, consolider la méthode, tester des solutions et produits avec tous les partenaires de la filière de l'architecture.

Un groupement d'acteurs régionaux parties prenantes pour agir et développer plus vite et plus massivement l'architecture de la transformation
• Passer d'un partenariat bi-latéral à un groupement d'acteurs parties prenantes : bailleurs sociaux, promoteurs, collectivités, CDC, FFB, industriels, écoles d'architecture, laboratoires, ...
• Développer notre potentiel collectif d'innovation en cumulant nos intelligences d'agir autour de l'objet concret que constitue le démonstrateur in situ et répartir les investissements entre nous.

Un programme pluriannuel de recherche-action et de valorisation collective autour de l'habitat pour innover et apporter des solutions et méthodes réplicables
• Suivant nos ambitions et moyens, construire un programme de recherche-action pluriannuel pour accélérer les innovations et intégrer les nouveaux
produits et solutions de l'habitat d'aujourd'hui.
• Identifier collectivement les lieux et thématiques futures d'expérimentation dans le Grand Est.
• Valoriser nos résultats et communiquer notamment pour développer l'attractivité résidentielle du Grand Est.

Un plan régional de « permis d'innover » pour concrétiser les recherches du DomusLab au travers d'opérations de logement et optimiser le coût des normes
• Saisir rapidement l'opportunité qui s'ouvre à nous d'expérimenter concrètement par l'architecture sur les normes avec le « permis d'innover » (art. 88 de la récente Loi LCAP ).
• Identifier les futures opérations de construction, réhabilitation ou reconversion dans lesquelles l'innovation par l'architecture a le potentiel d'apporter des solutions d'usage augmenté et une meilleure efficience de l'investissement public allant au-delà du cumul des normes.
• Construire pour chaque « permis d'innover », un groupe d'action réunissant bailleurs / architectes / constructeurs / écoles chargé de construire le contrat d'innovation, de mener l'opération et de l'évaluer avec les parties prenantes.

A terme, une chaire de recherche partenariale orientée sur « Habitat et
transition des architectures »

Dans le cadre de la dynamique Région Architecture, cette chaire de recherche partenariale stimulera et développera les potentiels de recherche de nos territoires autour de ce thème fédérateur.
Elle permettra notamment de faire développer l'excellence et la compétitivité de nos formations et entreprises, de faire de la veille internationale sur le sujet, de valoriser nos résultats de nos recherches-actions et d'internationaliser nos diplômés et entreprises sur ces nouveaux marchés.


A titre d'exemple, quelques problématiques identifiées qui pourraient être explorées :
• l'espace domestique et sa qualification juridique : comment qualifier, autoriser, intégrer et financer des dispositifs « hors-normes » ?
• l'espace de l'habitation, la typologie et l'usage : quelles représentations portent les architectes sur l'habitation... comment enrichir leur regard, comment produire des images « sources de connaissance » sur l'architecture ?
• la filière bâtiment et les dispositifs innovants : comment intervenir en site patrimonial en étant performant techniquement, énergétiquement et économiquement, dans le cadre d'un chantier de logement ?
• la création de ressources en ligne et d'aide à la décision (sous forme de BIM) à destination de tous les acteurs de la réhabilitation et facilitant le travail partagé et collaboratif, adossé à une base de données.


La récente loi LCAP a mis en place le « permis d'innover » (art 88) ouvert uniquement aux bailleurs sociaux et aux collectivités, en lien avec les acteurs de la filières de l'architecture. Le «permis d'innover » offre un dispositif nouveau jusqu'en 2022 qui permet, dans le cadre d'une démarche d'innovation par et pour l'architecture, d'obtenir des  dérogations normatives et réglementaires contractualisées.

villemin lab 2016

villemin lab 2016

Le Villemin-Lab :
UN LABORATOIRE DU LOGEMENT SOCIAL
AU CENTRE DE NANCY

Développée dans le cadre de la dynamique Région Architecture, cette recherche-action en architecture est le résultat d'un processus inédit de collaboration entre le partenaire bailleur, Batigère et les écoles d'architecture de Nancy et Strasbourg, engagés dans une expérimentation de niveau national via le Lab CDC (incubateur de projets de la Caisse des Dépôts et Consignations).



Les 12 juillet et 15 septembre 2016, les écoles d'architecture de Nancy et Strasbourg, associées à Batigère ont ainsi présenté  trois prototypes de logements sociaux innovants, à l'échelle 1, réalisés par des jeunes diplômés et doctorants architectes dans l'ancien sanatorium Villemin de Nancy. Cette architecture du début du XXe siècle, désaffectée depuis 10 ans, est destinée par son propriétaire Batigère à une reconversion en logements sociaux ; cette opération phare des prochaines années marquera le renouveau de l'ancien grand site hospitalier Villemin-Maringer-Fournier.  

Le caractère novateur de cette recherche se trouve dans la volonté de fonder ces expérimentations sur le croisement de données sociologiques, techniques et architecturales.

Pour explorer ces questions, la mise en place d'une interaction multidisciplinaire a présidé à l'organisation de l'équipe engagée durant les 8 mois du programme de recherche-action. Des phases de travail approfondi à l'intérieur des trois pôles - architecture, technologie et sociologie - ont été rythmées et nourries par des points d'étapes réguliers, véritables jalons dans le processus. Trois thématiques sont au coeur de cette recherche : performance énergétique et environnementale, évolutivité et adaptabilité des logements, transformation d'usage et évolution des bâtiments, le ressenti des habitants étant au coeur de la démarche.

Les acteurs du Villemin-Lab veulent ainsi engager une réflexion approfondie sur une méthodologie de traitement du bâti existant installé au sein de friches urbaines, répondant ainsi à un double enjeu : faire face à la raréfaction du foncier, et renforcer les connaissances sur la reconversion du patrimoine existant. 
En liant les compétences de cette équipe pluridisciplinaire : maître d'ouvrage, architectes, chercheurs et doctorants, l'ambition est de proposer des méthodes qui amélioreront demain les transformations de l'existant.

Le fruit de cette première période d'expérimentation a pris la forme de deux guides méthodologiques : académique et opérationnel. Ils ont été présentés le 31 octobre dernier à la Caisse des Dépôts et Consignations en présence de la ministre du logement Emmanuelle Cosse.
 

Et demain ?

A l'échelle du Grand Est et dans le cadre de l'initiative de région Architecture, les écoles souhaitent développer des chantiers écoles démonstrateurs au sein des friches patrimoniales de la région et des territoires transfrontaliers en impliquant des bailleurs sociaux et en s'inscrivant dans une dynamique d'insertion professionnelle.
Elles comptent poursuivre cette dynamique pour une innovation architecturale pluridisciplinaire au service des cultures d'habiter, de l'économie et de l'attractivité du Grand Est.
 

Publications Villemin Lab

pdf à télécharger (300 pages)

Publications Villemin Lab




Télécharger les publications Villemin Lab 2016

Mémoire d'expérience
(190 pages)
Télécharger le pdf villemin-livrable-memoire.pdf

Guide méthodologique
pour l'enseignement de l'architecture (75 pages)
Télécharger le pdf villemin-livrable-enseignement.pdf

Guide méthodologique
pour les bailleurs sociaux (30 pages)
Télécharger le pdf villemin-livrable-bailleur.pdf


Télécharger la brochure de présentation
 

SIte Caisse des Dépôts - LabCDC

SIte Caisse des Dépôts - LabCDC

Article Villemin Lab dans Batiactu

Article Villemin Lab dans Batiactu

Article Villemin Lab dans le moniteur

Article Villemin Lab dans le moniteur

A rafraichir 2017

A rafraichir 2017

DOMUS LAB
IN SITU
À RAFRAICHIR


Atelier de projet in situ pour la reconfiguration du logement collectif des 30 glorieuses.



Une approche architecturale, sociologique et technologique dans le cadre du DomusLab.
L'atelier de projet "A Rafraichir", suivi par les étudiants en Master 2 de l'école d'architecture de Nancy encadrés par les enseignants Nadège Bagard et Xavier Géant, est consacré à la reconfiguration des immeubles « courants » des 30 glorieuses. Il s'agit de dépasser la stricte rénovation thermique pour étudier des pistes de reconfiguration / amélioration / réutilisation sur le plan des trois échelles significatives de ce type de contexte : le plan masse, les espaces communs, l'appartement. L'atelier se déroule sur les lieux-mêmes de son objet d'étude à Villers-Lès-Nancy. Il est conçu comme une initiation à une pensée prospective et opérationnelle du projet. Cette thématique s'appuie sur la recherche expérimentale menée en 2016/2017 sur l'ancien hôpital Villemin à Nancy et se propose de compléter les méthodes et réflexions en s'appuyant sur des recherches et exemples récents.

Suivez l'atelier sur le blog A Rafraichir   

Habiter et Vieillir 2018

Habiter et Vieillir 2018

“HABITER ET VIEILLIR – une approche au prisme de l'architecture”

25 OCTOBRE 2018, de 9h à 17h30

Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle

48 Esplanade Jacques Baudot, 54000 Nancy

Agora Jacques Baudot

 

Sous la direction de Nadège Bagard, architecte et enseignante-chercheure, de Virginie Derveaux et de Xavier Géant, architectes et enseignants à l'ENSA Nancy, responsables de l'enseignement de projet « Architecture et vieillissement, entre permanences et adaptations » en Master 2.

Journée organisée dans le cadre des recherches menées au sein de DOMUS LAB, laboratoire permanent et commun aux ENSA Nancy et Strasbourg sur l'architecture domestique dans le Grand Est, cette journée a pour particularité de réunir le milieu académique de l'enseignement et de la recherche, et les acteurs politiques et économiques autour du rôle de l'architecture dans l'adaptation de la société au vieillissement.

Programme consultable sur http://blogs.nancy.archi.fr/domuslab