COLLOQUE 1 / NOV2017

Colloque / 23 novembre 2017

COLLOQUE 1 / NOV2017

Construire en composite pour l'architecture

Cycle 2017 - 2021

→ Voir les vidéos du colloque


Colloque 1 / nov 2017
Construire en composite pour l'architecture, quelle actualité aujourd'hui ?

lieu : École d'architecture de Nancy - site Boffrand 
1 avenue Boffrand Nancy

Le cycle « Construire en composite pour l'architecture » propose de faire le point sur l'utilisation structurelle des matériaux composites en architecture, filière peu connue en architecture mais à fort potentiel. Il contribue au développement de la filière composite pour la construction architecturale.
Le premier colloque du cycle « Construire en composite pour l'architecture, quelle actualité aujourd'hui ? » s'attachera en particulier à situer l'usage structurel des matériaux composites dans l'histoire de l'architecture jusqu'à nos jours, à faire le point sur les freins et enjeux de cette utilisation hier et aujourd'hui, et à identifier à travers différentes réalisations la spécificité de la conception en composite pour l'architecture.

Cycle et recherche initiés et portés par Christelle Chalumeaux, enseignante-chercheuse, LHAC, Ensarchitecture de Nancy ; soutenus par le Bureau Ministériel de la Recherche Architecturale, Urbaine et Paysagère (Braup), Orgagec, Artificial Architecture.


Intervenants

  • Philippe Bancilhon, architecte urbaniste et doctorant en Histoire de l'architecture contemporaine à l'université de la Sorbonne, Paris I ;
  • Luc Boulais, architecte, fondateur de l'agence Artificial architecture ;
  • Jean-François Caron, directeur de recherche du laboratoire Navier, École des Ponts ParisTech ;
  • Pierre Colleu, responsable du Groupe Impact Design ;
  • Abdesselam Dahoun, professeur, directeur du département Science et Ingénierie des Matériaux, École des Mines de Nancy ;
  • Laurent Destouches, ingénieur et fondateur de Solutions Composites ;
  • Samuel Durand, ingénieur calcul et gérant de Méca ;
  • Raphaëlle Saint-Pierre, journaliste et historienne de l'architecture ;
  • Laurent Steimetz, président directeur général de la société Compose Tech Industrie ;
  • Pamela Voigt, architecte et historienne de l'architecture ;
  • Joost Vos, architecte, agence Benthem Crouwel architects.

 




en savoir plus :

Les composites et l'architecture : contexte et enjeux d'une utilisation structurelle


Les matériaux composites sont à ce jour très peu utilisés en structures constructives dans le domaine de l'architecture.

Ils sont méconnus de la maîtrise d'oeuvre et de la maîtrise d'ouvrage et inexistants dans l'enseignement et la recherche en école nationale supérieure d'architecture française.

De nombreuses réalisations expérimentales apparaissent à travers le monde, dans les années 1960-1970.  Aujourd'hui, quelques constructions architecturales bénéficient des applications, de la recherche et du développement effectués récemment dans le domaine du génie civil.

Les qualités spécifiques des composites — mécaniques, thermiques, d'étanchéité air-eau —, leur légèreté, leur sobriété en coût de maintenance, en font des matériaux performants et concurrentiels dans le nouveau contexte de la production architecturale. De plus, la recherche actuelle sur les composites (bio-sourçage, recyclabilité, évaluation environnementale), l'avancée des procédés de mise en forme et de mise en oeuvre, l'évolution des outils de dimensionnement, de caractérisation et de contrôle non destructif, le développement des métacomposites, offrent de nouvelles perspectives pour une application structurelle des composites en architecture.

Les évolutions sociales et démographiques, la densification urbaine, l'enjeu de la transition énergétique, créent un contexte stimulant pour trouver des solutions et systèmes constructifs nouveaux.

Ce secteur d'activité est potentiellement très compétitif s'il est sollicité pour développer avec les architectes des solutions structurelles en faveur de la qualité d'usage et de la durabilité des réalisations.





Composite

Le mot composite est entendu ici comme matériau constitué d'au moins deux composants non miscibles, une matrice et un renfort, assemblés artificiellement et collaborant structurellement.

Il recouvre les composites à matrice polymère de synthèse et s'ouvre avec les recherches actuelles aux polymères naturels, mis en oeuvre artificiellement avec des renforts éventuellement biosourcés.