biographies des intervenants

biographies des intervenants

Stéphane Berthier

Stéphane Berthier est architecte diplômé de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne et maître de conférences à l'Ecole d'Architecture de Versailles. Docteur en architecture de l'Université de Paris-Saclay, ses recherches au sein du laboratoire de l'Ecole d'Architecture de Versailles (LéaV) portent sur le projet d'architecture comme milieu d'expérimentation des innovations technologiques. Il est aussi associé fondateur de l'agence d'architecture MESOSTUDIO qui développe des architectures de bois contemporaines.

 

Franck Besançon

Franck Besançon est enseignant à l'école nationale supérieure d'architecture de Nancy et chercheur au Centre de Recherche en Architecture et Ingénierie au sein de l'UMR MAP (CNRS-MCC). Il est co-responsable du master 2 Génie Civil parcours Architecture Bois Construction et organisateur des Défis du Bois 3.0 depuis 2012. Il est responsable de la Chaire partenariale d'enseignement et de recherche en architecture : Architecture et construction bois : du patrimoine au numérique et animateur de la commission enseignement, formation, recherche à ADIVBois.

 

Jean-Claude Bignon

Jean-Claude Bignon est architecte, titulaire d'une HDR à l'Université de Lorraine. Il est professeur émérite à l'école nationale supérieure d'architecture de Nancy et chercheur au Centre de Recherche en Architecture et Ingénierie au sein de l'UMR MAP (CNRS-MCC). Il est par ailleurs intervenant à l'ENSTIB (Université de Lorraine), au CHEC (Centre des hautes études de la construction) et dans divers autres organismes de formation pour architectes ou ingénieurs. Spécialisé dans l'architecture et la construction en bois depuis le milieu des années 70, il est auteur de plusieurs livres et de nombreux articles et conférences sur le sujet, en France et à l'étranger.

 

Aurélien Davrius

Historien de l'architecture, enseignant à l'ENSA Paris-Malaquais, membre des laboratoires LIAT (Malaquais) et LHAC (Nancy), commissaire de l'exposition « Blondel » à partir du 11 avril 2018 à Metz.

 

Ivan Ferraresso

Ivan Ferraresso est docteur en archéologie médiévale de l'Université de Lorraine, spécialiste de l'architecture domestique du Moyen Âge en Lorraine et des problématiques urbaines qui s'y rattachent. Directeur adjoint scientifique et technique à l'Institut National de Recherches Archéologiques Préventives, premier pourvoyeur de données archéologique en France, il est en charge de la programmation scientifique, des projets de fouille et de leur coordination en lien les équipes scientifiques et pluridisciplinaires pour le secteur lorrain.


Thierry Fischer

Membre de l'équipe fondatrice de l'Ecomusée d'Alsace à Ungersheim (1980-1992) : études des bâtiments démontés, projets de reconstruction, documentation, muséographie …

Depuis 1992, chargé d'opérations et référent patrimoine à l'Agence Départementale d'Aménagement et d'Urbanisme du Haut-Rhin (ADAUHR, Colmar), particulièrement dans les domaines du conseil aux collectivités et de l'assistance à la maîtrise d'ouvrage publique : études de bâtis et sites anciens en vue de sauvegarde (maisons anciennes, ruines de châteaux), de réutilisation ou de protection (bâtiments isolés, sites industriels).

Diffusion des études réalisées dans ce cadre limitée aux maîtres d'ouvrage et à leurs services.

Dernières publications à titre privé :

- Co-auteur du « Guide des maisons à colombages dans le Sundgau », ouvrage collectif publié par la Société d'Histoire du Sundgau (2010),

- Co-auteur de « Voies ferrées en Alsace du sud », ouvrage collectif publié par la Société d'Histoire du Sundgau (2017).

 

Marc Grodwohl

Archéologue (période médiévale et moderne) et anthropologue, Marc Grodwohl est fondateur de l'association « Maisons paysannes d'Alsace » (en 1971) et de l'Ecomusée d'Alsace (en 1984) qu'il a dirigé et développé jusqu'en 2006. La création de ce musée répondait à la difficulté de conserver sur place des bâtiments intéressants, ce qui était le projet initial de l'association. Il fallut se résoudre à en démonter environ 70, pour les reconstruire sur un site vierge. Ce fut une exceptionnelle opportunité d'explorer de nombreux aspects de l'architecture vernaculaire, tant dans ses techniques et usages anciens que dans ses significations présentes (ou du moins celles des décennies 1980 et 1990).

Ses centres d'intérêt scientifique sont l'archéologie de la maison et des paysages, qu'il étudie avec des acteurs bénévoles locaux en vue de construire une connaissance commune au chercheur et aux habitants. Dans le même esprit, il participe à des projets de création de lieux contemporains, où la connaissance historique et ethnologique de l'environnement s'allie aux imaginaires et désirs des habitants et fait émerger des expériences de construction vernaculaire actuelle.

 

Catherine Lavier

Référente « bois » du collège d'experts pour l'acquisition et l'authentification des oeuvres des collections publiques à la Direction Générale des Patrimoines du Ministère de la Culture, je suis actuellement affectée au C2RMF. Spécialiste en archéodendrométrie, j'étudie les bois anciens constitutifs des constructions, des objets et des oeuvres d'art notamment afin de les dater, de définir les réseaux d'approvisionnements et de restituer les étapes de leur mise en oeuvre (outils, gestes, artisans…).
 

Jérôme Raimbault

Chercheur au service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Grand Est (site de Strasbourg), spécialisé dans l'architecture et le mobilier ruraux alsaciens. Jérôme Raimbault a participé depuis 1996 aux enquêtes d'inventaire de près d'une dizaine de cantons bas et haut-rhinois et conduit actuellement une étude thématique sur l'architecture rurale et industrielle des vallées vosgiennes du Haut-Rhin. Il a publié deux ouvrages sur la vallée de Munster (« Itinéraires du Patrimoine », n°359, 2010 ; « Patrimoine d'Alsace », n°14, 2011) et collaboré à plusieurs ouvrages édités par le service de l'Inventaire, dont celui sur La maison en pan-de-bois (« Clefs du Patrimoine d'Alsace », n°1) paru en 2015.

 

Xavier Rochel

Maître de Conférences HDR en géographie, spécialiste en géographie historique à l'Université de Lorraine.

Il travaille principalement sur la construction des paysages dits naturels sur les trois à quatre derniers siècles (dynamiques des paysages forestiers et des milieux ouverts, en lien avec l'évolution de la gestion forestière et de l'agriculture). Il utilise en particulier les archives documentaires (dont les cartes et plans) des trois derniers siècles.

 

Hélène Vacher

Hélène Vacher est professeure en Histoire et cultures architecturales à l'école nationale supérieure d'architecture de Nancy où elle dirige le Laboratoire d'Histoire de l'Architecture Contemporaine (LHAC). Auteure de plusieurs ouvrages, ses travaux portent principalement sur les conceptions de l'aménagement et de l'urbanisme et l'histoire des professions afférentes, ainsi que sur l'histoire de la construction et celle de l'enseignement technique en relation avec ces domaines.

 

Aurélie Wisser

Architecte DPLG. Travail depuis 2004 au sein du Syndicat de Coopération pour le Parc naturel régional des Vosges du Nord en tant que chargée de mission Patrimoine bâti. Montage de programmes d'actions, d'informations et d'animations : sensibilisation auprès des élus, des propriétaires et des professionnels, actions pédagogiques et de formations ; travail de conseils et d'assistance à maîtrise d'ouvrage public et privée, gestion de projet et participation aux groupes de travail sur toutes réflexions et projets concernant les enjeux de la valorisation du patrimoine bâti d'avant 1948, tant sur le plan historique, architectural, technique et thermique.